L’église

L’église a été édifiée à la fin du XVe siècle. De style ogival de transition dénommé aussi « gothique auvergnat », elle aurait été construite d’après les directives des moines de la Chaise-Dieu et inaugurée en 1506. C’est la plus ancienne des huit églises de la paroisse Saint-Marcellin en Pilat. Elle a subi plusieurs modifications au cours des siècles. La rénovation extérieure réalisée en 2005-2006, a été effectuée en conservant et mettant en valeur ses caractères d’origine.
église de Saint-Genest-Malifaux

Un peu d’histoire…

scrupture dans l'égliseLa première attestation de la paroisse de St-Genest figure, en 1061, se trouve sur le cartulaire de l’abbaye de S-Sauveur en Rue et c’est cette information qui a été reprise sur le dictionnaire topographique de Dufour écrit en 1945.

L’Église de Saint-Genest-Malifaux qui a été utilisée comme forge et atelier durant la période révolutionnaire, aurait eu à l’origine une nef unique entourée de chapelles latérales dans lesquelles étaient inhumées les membres des familles aisées. Mais au cours des siècles elle a subi de nombreuses modifications : vraisemblablement, les chapelles ont été transformées pour donner les deux nefs latérales, le chœur a été agrandi, une porte côté droit a été ouverte, un escalier extérieur a été construit pour accéder au clocher, le clocher qui était plat avec un clocheton central, s’est vu doté d’un toit pyramidal, etc.

église de style ogival de transition (gothique auvergnat)

D’un aspect extérieur très sobre, l’intérieur mérite une visite. On peut ainsi remarquer :

    • de très beaux vitraux datés de 1869 et œuvre du maître verrier Barrellon de Grigny. Quatre sont marqués aux armes du Baron Louis de Saint-Genest et de son épouse Sophie Amé de Saint-Didier qui en ont fait don à l’église. L’un d’eux présente Saint-Genest, martyr romain et patron de l’église. Un autre, plus récent, est dédié à Saint Jean-François Régis qui était venu prêcher dans la région au début du XVIe siècle.
    • à l’extérieur, sur le clocher, une frise trilobée orne la base de la couverture ainsi que les quatre pinacles d’angle.
    • le maître-autel de marbre blanc et de sytle néogothique, comporte un bas-relief représentant la Cène ou plus probablement le Christ entourés de deux disciples d’Emmaüs.
    • une ancienne « piscine » d’autel dans le chœur.
    • des sculptures en « cul de lampe ».
    • de beaux luminaires.
    • l’orgue créé en 1997/1998 par le facteur Denis Londe (Frasne, Jura) a été inauguré le 3 juillet 1999. Créé selon l’esthétique hollandaise du XVIIIe siècle, il se compose d’un buffet en chêne et d’un clavier de 54 notes et 9 jeux.

INFORMATIONS PRATIQUES

Un livret disponible à chaque entrée de l’église vous guidera dans cette visite.